Atlantic casino review https://onlineslots.money/

 

Août 2016

Le Valois : un grand bistro de quartier

Par Nathalie Richard

http://quebec.huffingtonpost.ca/natalie-richard/valois-bistro-quartier_b_11475790.html


Voir Guide Restos

Janvier 2014

Les Créatifs de l'érable

Le Chef Denis Peyrat participe à une vidéo sur les Créatifs de l'érable

www.youtube.com/watch

Voir Guide Restos

Novembre 2013

Fédération des producteurs acéricoles du Québec

Thomas Ginies, second de cuisine au restaurant Le Valois, remporte le premier prix 2013 du concours « Eau d’Ă©rable, poissons et fruits de mer », prĂ©sentĂ© par la Route de l’Ă©rable grâce Ă  Homard ivre du Coureur des bois, une crĂ©ation de homard marinĂ© au whisky, Ă  l'Ă©rable et Ă  l'eau d'Ă©rable servi avec une gelĂ©e Ă  l'eau d'Ă©rable et un pickle de legumes.  Pour la fraĂ®cheur de ce plat, la mise en valeur originale de l'eau d'Ă©rable et l'Ă©quilibre parfait des saveurs et des textures, M. Ginieis se mĂ©rite un stage de perfectionnement d'une semaine au restaurant l'Eau Vive, Ă  Profondeville, en Belgique en compagnie du chef Pierre RĂ©simont, president d'honneur du sixième concours Ă  l'intention des CrĂ©atifs de la Route de l'Ă©rable. 

www.facebook.com/denis.peyrat.7/posts/10201015302964866
 

 
 
Voir Guide Restos

2014

Guide Restos Voir

TĂ©moin de la revitalisation du quartier HoMa, Le Valois est un restaurant achalandĂ©, mĂŞme tard en soirĂ©e, l’endroit offrant une table d’hĂ´te Ă  prix très doux après 21h30. Probablement que l’immense terrasse couverte, aussi grande que le restaurant, y est aussi pour quelque chose… ImpressionnĂ© par les vitraux colorĂ©s qui dĂ©corent le haut des murs et le plafond et par la salle tout en bois de cerisier, on s’absorbe vite dans la contemplation de la carte, qui propose une cuisine bistro classique exĂ©cutĂ©e sans faille. Tartares, soupe Ă  l’oignon, moules, mi-cuit de foie gras, filet mignon, ris de veau s’y cĂ´toient, le dĂ©fi Ă©tant de faire un choix… ou de revenir pour goĂ»ter Ă  tout! Service efficace et charmant.
 
 
Voir Guide Restos

Novembre 2013

Ă€ la di Stasio

Natif de Bordeaux, Denis Peyrat est depuis août 2010 le chef du restaurant Le Valois situé dans Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. Fort d'un beau début de carrière, notamment du côté de la France et de la Grande-Bretagne, il sait proposer des mets d'une succulence extrême, des...

aladistasio.telequebec.tv/a_la_tele/emission.aspx

 
 
Voir Guide Restos

Novembre 2013

The Main, by Julia Dawson

By offering a different approach to traditional French brasserie food in an inviting space, Le Valois is on par with some of the better bistros in the city. Taking a look around the busy dining room, it becomes clear that it’s already a well-loved neighbourhood haunt, whose appeal will likely expand in the years to come. Even if you don’t live in HoMa, I encourage you to make the trek out for a glass of wine, some oysters, and maybe even a few frites.

www.themainmtl.com/2013/11/19/taste-mtl-le-valois/

 
 
Voir Guide Restos

Avril 2011

par Philippe Mollé

On frôle ici le restaurant gastronomique avec la qualité des plats servis qui, je dois l'admettre, m'ont réellement et agréablement surpris. Le nouveau chef Denis Peyrat, en place depuis neuf mois, remplace Frédéric Houtin, parti à la conquête des Montréalais avec son service de traiteur.

On pourrait sans aucun doute s'imaginer dans un grand bistro d'Europe si on ajoutait une petite touche fĂ©minine: des fleurs, un Ă©clairage subtil sur les tables, de petits dĂ©tails pour parfaire ce qui est dĂ©jĂ  très bien. L'endroit a conservĂ© sur la nouvelle carte les «anciennes vedettes» du bistro, tout en apportant un grand vent d'authenticitĂ© et de fraĂ®cheur, dans Hochelaga certes, mais aussi Ă  MontrĂ©al. Il n'est plus possible de dire qu'il n'y a que dans le centre-ville ou le Vieux-MontrĂ©al qu'on trouve une telle prestation culinaire. On dĂ©couvre ici l'âme d'une grande brasserie, avec des plats conviviaux qui font du bien.

 
 
Voir Guide Restos

Juin 2008

Journal Voir, par Gildas Meneu

Évidemment, vous commencez Ă  me connaĂ®tre: j’aime le tartare. Celui du Valois est, il faut le souligner, parmi les meilleurs mangĂ©s depuis longtemps. Viande hachĂ©e très finement au couteau, assaisonnement riche (câpres, cornichons, moutarde, sauce Worcestershire), lĂ©gèrement trop vinaigrĂ© cependant. On Ă©tait proche de la perfection. Les frites (Ă  l’huile d’arachide, est-il prĂ©cisĂ©) Ă©taient dorĂ©es et fraĂ®ches d’une huile toute neuve. SĂ©rieusement, ça faisait longtemps.

Difficile de se dĂ©cider ensuite. Bavette Ă  l’Ă©chalote? Saumon sauce vierge? Que de bons tests. Mais les raviolis, c’est pas mal non plus. Ceux-ci sont visiblement du jour, cuits al dente, farcis de ricotta et baignant dans une sauce crĂ©meuse aux champignons. Simplement verdis d’un peu de persil et de ciboulette. Visiblement, le chef prend son travail au sĂ©rieux.